Les aurores boréales, un rêve d'enfant

 

Tout d'abord, une petite précision, nous parlons communément d' "aurores boréales" mais sachez que cette dénomination concerne l'hémisphère Nord et qu'il existe aussi des aurores australes dans l'hémisphère Sud !

 

 

 

Qui n'a pas rêvé un jour d'observer le magnifique spectacle de ces lumières dansant dans le ciel ? En février 2017, j'ai eu la chance de réaliser ce rêve d'enfant.

 

 

Mais qu'est-ce qu'une aurore boréale ? Où et quand en voir ? Et comment les photographier ? Dans cet article, je partagerai avec vous une expérience inoubliable et quelques conseils pour votre future "chasse à l'aurore".

 

Qu'est-ce qu'une aurore boréale ?

 

Elles fascinent l'Homme depuis toujours, elles attirent les voyageurs dans le Grand Nord mais quel est cet étrange phénomène dont parlent les mythes et les légendes ?


Une aurore boréale est une perturbation du champ magnétique terrestre par le vent solaire. Les aurores dépendent donc de l'activité du soleil, c'est pourquoi leur intensité varie en fonction de celle-ci. Et oui, si les images des aurores boréales en font rêver plus d'un, sachez que vous pourriez aussi être déçus.

 

Je m'explique... Si la magnitude de l'aurore est faible, vous ne verrez que d'infimes rayons lumineux, parfois même invisibles à l’œil nu. En revanche, si l'aurore a une forte magnitude, le ciel se colore alors d'une intense lumière verte. Et si parfois une forte activité peut durer plusieurs heures, d'autres fois, elle ne dure que quelques minutes. Il faut donc être au bon endroit au bon moment et surtout ouvrir l’œil !

 

D'autre part, n'oubliez pas que les photos que vous pouvez voir de ces phénomènes, sont le résultats d'une pose de plusieurs secondes. L'intensité lumineuse sera donc moindre à l’œil nu

 

 

Ces deux images, prises à quelques jours d'intervalle, vous donnent un aperçu des conditions d’observation très changeantes.

Où et quand observer des aurores boréales ?

 

On peut observer des aurores boréales tout le long du cercle polaire (bien qu'on ait pu en voir très exceptionnellement jusqu'aux Caraïbes en 1989 par exemple).


Pour voir une aurore boréale, il est important d'être dans l'obscurité. Ainsi, généralement, les observations peuvent commencer en fin d'après-midi et se prolonger quelques heures après minuit. En hiver, en Arctique, la nuit polaire augmente vos chances d'observer des aurores.

 

Néanmoins, il ne faut pas oublier de prendre en compte la météo lors d'une chasse à l'aurore car ce phénomène se produit à des altitudes bien plus hautes que celles des nuages. En cas de couverture nuageuse épaisse, il vous sera presque impossible d'observer les aurores boréales, même si leur activité est importante. Recherchez donc un ciel dégagé !
De même, il faut privilégier un endroit dépourvu de pollution lumineuse afin de profiter pleinement du spectacle (même si rechercher la présence d'un village par exemple, peut être un choix photographique, comme sur la photo ci-dessus).

 

Il existe de nombreuses applications vous permettant de suivre l'activité des aurores boréales sur votre téléphone. Ce sont de précieux outils mais elles ne sont pas infaillibles alors un conseil, même si les prévisions sont relativement mauvaises, sortez, vous aurez parfois une agréable surprise !

 

Et côté photo, ça donne quoi ?

 

Pour réussir ses photos d'aurores boréales, il suffit de se munir du bon matériel et de respecter quelques règles :

 

 

Le matériel :

 

  • Un appareil photo possédant un mode manuel

  • Un objectif grand angle avec une grande ouverture (f/2,8 serait l'idéal mais vous pouvez aussi faire des photos à f4 par exemple)

  • Un trépied (indispensable pour réaliser des poses longues !)

  • Une télécommande de déclenchement à distance ou l'utilisation du retardateur du boîtier afin d'éviter les vibrations lors du déclenchement

  • Une batterie de rechange (si vous prévoyez de rester dehors toute la nuit, n'oubliez pas que les batteries se déchargent plus vite avec le froid)

 

Les réglages :

 

  • Premier impératif : shootez en RAW

  • Réglez votre appareil photo en mode manuel

  • Passez en mise au point manuelle et réglez-la sur l'infini (vous pouvez vérifier votre mise au point en zoomant sur une étoile grâce à la fonction "live view" et aux boutons de zoom de votre boîtier. Si le point est net, votre mise au point est bonne.)

  • Choisissez une grande ouverture

  • Pour les ISO, choisissez une valeur comprise entre 800 et 3200, voire 6400 iso. (Mais attention à bien connaître les limites de votre boîtier car plus vous augmenterez vos iso, plus vous aurez du bruit sur votre photo !)

  • En terme de vitesse, privilégiez une pose entre 5 et 30 secondes en fonction de l'intensité lumineuse de l'aurore. (Attention à ne pas avoir un temps de pose trop long sans quoi vous ne pourrez pas figer le mouvement de l'aurore !)

 

 

ATTENTION : lorsque vous photographiez les aurores boréales, votre appareil photo se retrouve exposé au froid, parfois pendant plusieurs heures. Évitez les chocs thermiques en rentrant !

 

 

 

A VOUS DE JOUER !

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0